Blog

Iska nominée par la Société Centrale Canine

Publié dans Blog.

TropheeIska-2018

Il y a quelques mois, la Société Centrale canine a organisé une cérémonie en l’honneur des « Chiens Héros ».
Plusieurs catégories de chiens étaient représentées :

  • Chien de sauvetage civil : chiens de secourisme (avalanche, tremblement de terre, recherche de personnes disparue ….)
  • Chien de recherches de matières illicites : drogues, explosifs…
  • Chien d’intervention : Armée, Gendarmerie, RAID, GIGN, Police Municipale …
  • Chien détecteur de maladies
  • Chien d’assistance aux personnes handicapées
  • Chien visiteur : apportant réconfort en maisons de retraite ….
  • Chien civil : chien non spécialisé
  • Chien s’étant distingué dans le passé
  • Chien de la sécurité privée

Les interventions d’Iska sont multiples. Les séances dans lesquelles elle intervient sont essentiellement  « à visée thérapeutique ».
Néanmoins, aucune catégorie de cet ordre n’étant répertoriée, Iska ne pouvait que rentrer dans la catégorie « Chiens Visiteurs ».

Iska, Auxiliaire d'éducation à quatre pattes

Publié dans Blog.

« La chienne Iska est l’invitée insolite et pédagogique de la Crèche Rosenberg. »

« Auxiliaire d’éducation à quatre pattes »

Iska 002

C’est ainsi qu’a été « qualifiée » récemment Iska !

Iska 001En effet, j'interviens avec Iska depuis quelques mois dans une crèche à Montreuil (93 100).

  • « Susciter des réactions favorisant le potentiel cognitif, psychologique, physique et social des enfants… »,
  • « Valoriser les émotions vécues par l’enfant, renforcer sa sécurité affective, développer différents modes de communications… »,

Tels sont quelques uns des objectifs recherchés dans ces rencontres passionnantes, réunissant Iska et des enfants de moyenne et grande section (globalement entre 1 et 3 ans) de cette crèche qui ose sortir des sentiers battus !

Les bénéfices des séances sont autant orientés vers les enfants, que vers les parents, voire le personnel ! Le tout bien sûr s’inscrit dans un climat ludique, et tellement rempli d’affectif et de respect mutuel.

La ville de Montreuil a tenu à mettre Iska à l’honneur dans son journal municipal « Le Montreuillois n° 52 du 29 Mars au 11 Avril 2018 ».

Le lien ci-dessous vous permettra d’avoir accès à l’intégralité de l’article:

http://www.montreuil.fr/uploads/tx_egestiondoc/LM_52.pdf

LIBÉRÉÉ

Publié dans Blog.

LIBÉRÉÉ

J’étais esclave, enchaînée, l’habit déchiré, passant de maître en maître, exposée aux regards de tous, là, sur ce
marché.


Et c’est là que tu es arrivé.


LibereeTu m’as regardé, non de ce regard calculateur pour savoir ce que je pourrais te rapporter, mais avec un regard d’amour qui m’a bouleversée. Tu regardais au plus profond de mon âme, comme si tu percevais ce cri de mon coeur, cet appel à l’aide, comme si tu connaissais ces souffrances qui étaient cachées au fond de moi.
Tu me regardais d’un regard noble, me donnant l’impression d’avoir tellement de valeur.
Tu n’écoutais pas ce que te disait mon maître sur tout ce que je pourrais te rapporter si tu m’achetais.
Tu l’as fait taire d’un geste, plein de fermeté, d’autorité mais de douceur aussi, puis tu lui as tendu une bourse pleine de diamants.
Il n’en revenait pas : c’était bien plus que le prix qu’il te proposait !


Tu lui as dit d’ôter mes chaînes, tu m’as fait avancer et a mis un anneau à mon doigt.
Tu m’as dit : je te libère aujourd’hui et je fais de toi mon enfant, mon héritière…
Tu as fait venir tes serviteurs qui m’ont revêtue d’un manteau magnifique pour couvrir ma nudité.
Ils m’ont emmené à ton palais où j’ai reçu les meilleurs soins. Mes plaies ont été pansées, des bains parfumés m’ont non seulement lavée mais détendue.
Liberee2Coiffée, parée des plus beaux diamants, revêtue des plus beaux habits, j’ai été conduite près de toi. Tu m’as ouvert tes bras, j’ai pu m’y réfugier, rassurée, comblée par tellement d’amour.
Tu m’as conduite à ta table, j’étais entourée de tes serviteurs, bercée et réjouie par une musique tantôt douce, tantôt entraînante. Il y avait plein de musiciens, de danseurs et tellement de joie … c’était la fête !
J’ai compris que tu avais fait tout cela pour moi. Mon coeur était émerveillé, plein de reconnaissance, d’amour pour toi. C’était comme un rêve, et pourtant si réel … et d’un coup j’ai pensé : Vais-je être à la hauteur ? Ne vais-je pas le décevoir ? On ne m’a jamais appris à être princesse.
Et là, c’est comme si tu avais deviné ma crainte. Tu as mis ta main sur mon épaule, tu m’as entourée et m’as dit : Ne crains pas, je vais t’apprendre et je ne te laisserai jamais seule. Je serai toujours près de toi. Aie confiance et réjouis-toi simplement maintenant.


Mon coeur était encore plus débordant d’amour pour toi. Quel maître merveilleux, quel Père merveilleux ! Eh oui, c’est mon Père maintenant. Tu es mon Père ! J’ai du mal encore à m’y faire et pourtant c’est bien vrai
… PAPA …


Et puis tu m’as présenté mes frères et soeurs. Une grande famille, tous le même nom. Le tien.
A ma grande surprise, j’en ai reconnu certains qui m’avaient servi à table et d’autres parmi les musiciens et les danseurs.
J’ai dit à papa : Tu crois qu’ils pourront m’apprendre à jouer aussi bien qu’eux ?
Il m’a répondu : Mais bien sûr, ma fille. Mais n’oublie pas que dans tout ce que tu feras, c’est l’amour qui fera la différence. Vises l’amour, ma fille, l’amour seul … et le reste viendra.


Et là, je t’ai vu t’approcher de chacun de tes enfants, mes frères et soeurs, tantôt les entourant de tes bras, tantôt les encourageant d’une parole, d’un regard, leur montrant aussi parfois comment s’améliorer dans ce qu’ils étaient en train de faire. Chacun m’accueillait, me montrait son ouvrage.
J’ai même pu essayer moi-même. Quelle joie de découvrir tant de nouvelles choses, quelle joie de se sentir aimée, entourée, encouragée, et pardonnée aussi.
Ben oui, je suis encore bien maladroite ! et puis aussi un peu beaucoup susceptible …


Puis, tu m’as conduite vers mon professeur de chant, mon professeur d’escrime, mon précepteur. Tu m’as dit que c’était important d’apprendre, de se former, que je comprendrais mieux un jour. Je te fais confiance.
Je t’aime tellement tu sais ! C’est tellement merveilleux tout ce que tu as fait pour moi, ce que tu fais pour moi … merci papa !
Je veux pouvoir toujours t’écouter et rester près de toi. Je t’aime papa …

Copyright 2017 – Solimusic – www.solimusic.fr

Dans l'imparfait mieux s'aimer

Publié dans Blog.

Dans l'imparfait mieux s'aimer

J'ai là, caché au fond du coeur
Des souvenirs plein de douceur
De ces jours et de ces années
Passées à grandir, à s'aimer
Se taquiner, se chamailler
Et le monde ensemble explorer.


J'ai là, caché au fond du coeur
De blessures passées la douleur
Et dans ces souvenirs lointains
Quelques traces encore de chagrin.


J'ai là, caché au fond du coeur
Le voeu de voir se libérer
Nos coeurs de ces blessures passées
Le voeu que l'on puisse oublier
Pardonner et tout effacer
Ce qu'on a tût ou qu'on a dit
Par orgueil, par crainte ou mépris
Ou bien par peur, honte ou déni.


J'ai là, caché au fond du coeur
Le voeu qu'on puisse se regarder
Et libres, sereins s'accepter
Avec toutes nos différences
Nos défauts et nos ressemblances
Qu'on voudrait parfois balayer
Chez nous et chez l'autre changer.


Le voeu qu'on puisse se rapprocher
Et côte à côte marcher en paix
Humblement ensemble avancer
Riche de ce que l'on a appris
De soi, des autres et de la vie
Et ainsi mieux se retrouver
Pour, dans l'imparfait, mieux s'aimer.

 

Copyright 2017 – Gentiane – ‘Dans l’imparfait mieux s’aimer’

« Plus proche, plus connectée, une nouvelle idée de La Poste »

Publié dans Blog.

« Plus proche, plus connectée, une nouvelle idée de La Poste »

Le 5 Octobre 2017, le Groupe La Poste lance une nouvelle campagne publicitaire autour du slogan « plus proche, plus connectée, une nouvelle idée de La Poste ».

Début Septembre, en avant-première, nous avons, Iska et moi, incarné ce nouveau slogan ! Nous avons fait de La Poste un lieu de « Rencontre Inoubliable ».

JOSEPH 1Cet après-midi de Septembre, je réglais une affaire dans un bureau de poste, Iska à mes côtés, revêtue, comme il se doit, de son uniforme Handi’Chiens.
Soudain, je sens une traction et un mouvement qui me tire en arrière.
Cette sensation m’est tellement familière que je ne peux m’empêcher de penser : « ça y’est … Iska a encore fait une touche ! ».

Compte tenu des « oscillations » transmises par la laisse, je « vois » sa position corporelle, et je sens son état émotionnel :
regard fixe, yeux pétillants, gueule ouverte, haletante d’excitation, queue qui bat l’air, arrière train frétillant…
C’est comme si j’« entendais » Iska s’exclamer :

« chouette, un nouveau copain / une nouvelle copine ! …
Elle est super ma vie d’Handi’Chiens : je n’ai rien que des copains et copines ! »

Une fois mes échanges achevés, je me retourne, impatiente de « découvrir » avec mes yeux la scène ….
Ainsi je découvre Joseph !

Joseph est un jeune enfant d’une dizaine d’années, que la vie a « installé » dans un fauteuil roulant.
Et les yeux de Joseph pétillent, tout autant que ceux d’Iska !

JOSEPH 2
Maintenant que je me suis enfin déplacée (« oh mais c’est pas trop tôt » dirait Iska !), les caresses sont possibles et fusent sur le corps d’Iska… : la petite main de Joseph est enfouie dans la fourrure abondante du cou d’Iska.
En quelques minutes, un soleil étincelant a illuminé le bureau de poste malgré la grisaille de la météo locale, puis une pluie d’étoiles s’est déversée sur cet étrange binôme.

JOSEPH 3

Vos supports de communication sont une composante essentielle de votre image de marque, seul un professionnel peut vous garantir la qualité que vous êtes en droit d’attendre. Pour votre marquage véhicule, votre signalétique, vos étiquettes, votre décoration , vos rénovations boutiques et vos impressions faites confiance à la société Parisétiq.

Parisétiq

Un Handi’Chien pour cheminer dans la vie !

Publié dans Blog.

C’était AVANT…. Myriam exerçait alors en tant que psychologue.
DESORMAIS, Myriam, est contrainte à devoir se déplacer en fauteuil.
Elle bénéficie à ce titre des services d’un chien Handi’Chien.

Dans cet article touchant, elle présente son expérience sous 2 angles :

  • une analyse en tant que psychologue de la relation entre, d’une part  « personne valide/personne en situation de handicap », et d’autre part  « personne en situation de handicap/chien Handi’Chien »
  • ,
  • Son témoignage personnel en tant que personne en situation de handicap bénéficiant d’un Handi’Chien.


« Au niveau social une personne porteuse d’un handicap est mal perçue par la société. En effet, en raison d’un manque d’information sur le handicap et d’une situation de vie de plus en plus difficile, la majorité de la population a une attitude indifférente vis-à-vis du handicap (inquiétude face à la différence). De ce fait, la personne handicapée peut se sentir exclue de la société.

    Le chien, lui, ne va pas tenir compte du handicap. Il va accepter le handicap et considérer la personne « porteuse d’un handicap » comme « valide ». Cette acceptation valorise la personne et augmente la confiance en soi.
Les réactions de la société et du monde animal sont très différentes. L’animal ne juge pas, ce comportement est favorable à une personne handicapée qui peut éviter une dépression (face à une société qui a des difficultés à comprendre le handicap).
    
Les rencontres « valide/personne handicapée » sont parfois difficiles en raison des éléments cités plus hauts. Dans cette situation, l’Handi’Chien va avoir un rôle de médiateur, lors des sorties.

La personne valide ne peut s’identifier à une personne marquée par la maladie; de son côté la personne handicapée ressent ce malaise et par un jeu de miroir ce phénomène va s’accentuer. La communication sera difficile voire impossible.
Il sera plus facile pour une personne de s’identifier à une personne qui promène son chien : ainsi la communication pourra se mettre en place.
Par ailleurs, la personne handicapée avec son chien sera en confiance car à 2 il est plus facile d’affronter l’avenir; ainsi les rencontres seront plus aisées.
Peu à peu le fauteuil s’estompe pour faire place à l’Handi’Chien.
    
Les personnes rencontrées sont en admiration devant les compétences de l’Handi’Chien. Beaucoup de personnes aimeraient posséder ce chien bien éduqué et prêt à rendre service. Ces personnes sont envieuses, ces personnes envient une personne handicapée !
Cet état d’esprit valorise la personne à mobilité réduite et développe la confiance en soi. Elle a une image plus positive d’elle-même, ainsi elle peut participer à des activités et développer la construction de projets.
    
Les personnes handicapées se sentent dépossédés de tout. Certaines personnes ont une action limitée sur leur environnement, elles sont plutôt spectatrices de leur vie. Leur entourage, sans le vouloir, peuvent les priver de leurs biens.

Avec un Handi’Chien, la personne handicapée possède quelque chose, un être vivant. Ce chien est à elle. Cet état de fait peut déclencher l’envie d’avoir d’autres éléments et de repartir à la conquête de son environnement.

Je tiens aussi à préciser que «posséder» c’est exister.

Je m’appelle Myriam Guibbert je suis psychologue (pas en activité) et porteuse d’un handicap qui nécessite l’utilisation d’un fauteuil roulant.
Cet écrit représente ce que je ressens et mes impressions, l’association Handi’Chiens m’ayant  confié Jersey (labrador femelle de couleur noire, 3 ans), après Caline (labrador femelle sable, 9 ans, jeune retraitée).»

Dans un second temps, Myriam nous parle de cette relation exceptionnelle qui s’est tissée avec Caline, labrador Handi’Chien, retraitée depuis peu, qui l’a accompagnée pendant plusieurs années.

LabradorJerseyCaline

« En tant que personne en situation de Handicap, je me sens vulnérable, isolée et dépossédée de tout … »

« L’arrivée d’un Handi’Chien est comme une libération. En effet, je ne suis plus seule, ma chienne éclaire ma route. Ma chienne est là, bien à moi. Elle me soutient, me réconforte face à l’avenir et la société et me donne envie de me projeter.
Cet être est à moi, elle fait partie de moi, c’est en fait un prolongement de moi.
Elle m’accompagne tous les jours, elle me complète à tel point qu’elle m’est indispensable. Elle fait ce que je ne peux faire. Je ne conçois pas ma vie sans elle.
Son amour inconditionnel impressionne. Les Autres m’envient. Moi qui suis une personne handicapée je suis capable de susciter l’envie. C’est merveilleux et valorisant !
J’ai parfois l’impression qu’elle m’aime plus qu’elle ne s’aime elle même. En fait, entre nous c’est une histoire de confiance. Je prends soin d’elle : en contre partie elle m’assiste dans le quotidien en me ramassant des objets (par exemple). Elle me fait confiance dans une société égoïste qui me regarde à peine.
Je compte, je suis importante pour cet être vivant (autre que ma famille).
Avec elle je peux cheminer dans la vie ! »

Myriam GUIBBERT

Eau, symbole de vie ou Feu dévastateur

Publié dans Blog.

     En cet été 2015, où la chaleur, la canicule, la sécheresse, et les incendies sont au rendez-vous, tout nous incite à rechercher la fraîcheur du milieu aquatique …

En ce qui vous concerne, que choisissez-vous pour vos vies :

le feu dévastateur ? ou les bienfaits de l’eau, symbole de vie ?

Si vous choisissez la seconde option, je vous propose d’explorer les eaux de la Corse pour y découvrir un homme tout à fait extraordinaire, quoiqu’il puisse humblement en dire….
 
     Un jour de 1988, la vie de Thierry a basculé brutalement.
Il est victime d’un terrible accident qui va en changer radicalement le cours : il doit être amputé des deux bras.
La phase première de choc, de révolte et de rage liées aux conséquences de l’accident est désormais une page tournée, même si Thierry reconnait que  cela ne s’est pas fait « du jour au lendemain ».

Depuis, Thierry a rebondi, grâce au soutien encourageant de différentes personnes croisées sur son chemin, et en exploitant ses propres richesses personnelles.

Et c’est justement parce qu’il a pu expérimenter l’importance des échanges, partages et actions solidaires, qu’il met ses compétences et talents, tant sportifs qu’humains et relationnels, au service des personnes impactées physiquement.
Il leur communique sa détermination et les incite à puiser en eux-mêmes cette pulsion de vie qui leur permettra de rebondir et de se reconstruire, incarnant ainsi sa devise :

« QUELLE QUE SOIT L’EPREUVE, IL EST POSSIBLE DE REBONDIR ET DE SE RECONSTRUIRE… »

Aussi, est-il devenu important pour Thierry, de parler de sa propre expérience, et de témoigner de son vécu. Il est fondamental pour lui de crier aux personnes vivant des situations analogues, que « c’est chose possible », puisque lui-même a réussi !!!

Thierry  se lance des défis sportifs incroyables, pour « redonner espoir »  aux  « blessés de la vie », les aider par son exemple à « rebondir en restant positif »,  et à ne pas « simplement survivre, mais vivre pleinement… ».

Comme le rappelle Thierry, « Inutile de se poser sans cesse la question : pourquoi est-ce arrivé ? Mobilisons plutôt notre énergie pour voir comment s’en sortir et que faire maintenant, dans cette situation actuelle ! ».


     Alors vous qui êtes passés ou passez par une épreuve difficile, quel est donc cet objectif 'WOUAHH' que vous vous êtes fixé ?

Peut-être la crainte de ne jamais l’atteindre vous fait-elle capituler ?
Si tel est le cas, puisse l’exemple de Thierry raviver en vous la flamme de l’Espoir et de la Détermination. Et si besoin, n’hésitez pas à me contacter.

Je vous invite à visiter son site et vous laisse découvrir quelques unes de ses  vidéos.

 LeDauphinCorse  « Le dauphin corse ». Thierry CORBALAN.   http://ledauphincorse.com  

Dauphin


Vos supports de communication sont une composante essentielle de votre image de marque, seul un professionnel peut vous garantir la qualité que vous êtes en droit d’attendre. Pour votre marquage véhicule, votre signalétique, vos étiquettes, votre décoration , vos rénovations boutiques et vos impressions faites confiance à la société Parisétiq.

Parisétiq

Réseaux sociaux

facebooktwitterrss