Interview de Jean H.

1 Quelles tâches professionnelles as-tu successivement exercé ?
J’ai une formation initiale d’infirmière. A ce titre,
•    j’ai exercé 3 ans dans une structure spécialisée en chirurgie thoracique.
•    J’ai côtoyé 6 ans l’univers carcéral (une année au cœur d’une Maison d’Arrêt, puis en milieu hospitalier réservé aux détenu(e)s)
•    Puis j’ai suivi une formation de Cadre infirmier et de Chef de Service Médico-social. J’ai ainsi assuré des fonctions de
•    Chef de Service d’un ESAT (ex CAT) pendant 7 ans
•    Cadre de Santé durant 10 ans dans un Etablissement Public de Santé Mentale (service d’hospitalisation pour adultes,
puis extra hospitalier en pédopsychiatrie).

2 Quelles étaient les caractéristiques communes de ces tâches ? (ce que tu m'as dit curatives et en structure traditionnelle)
Durant ces années, j’exerçais en structures traditionnelles : institutions sanitaires et médicosociales.
La prise en charge dispensée y était essentiellement à visée curative.

3 Comment et en quoi tu as ressenti des aspirations à un changement, le besoin d'une nouvelle approche ?
Plusieurs aspects :
Au cours des dernières années, les difficultés grandissantes en termes d’effectifs devenait un véritable challenge à relever au quotidien. Ceci était majoré par les contraintes extérieures liées aux processus d’accréditation, même si ceux-ci ont du bon..

De plus, il me semblait que nous avions souvent, faute de moyens organisationnels et en effectifs, une prise en charge de la problématique qui se limitait au patient lui-même. Il m’aurait semblé important, voire indispensable, de prendre en compte l’environnement global : social, familial…
De même qu’un accompagnement plus suivi au quotidien m’aurait paru nécessaire pour renforcer le bénéfice acquis lors de l’hospitalisation.
A mon sens, la pérennité d’un résultat résulte d’une approche holistique de la problématique.

Pour finir, des soucis personnels de santé ont accéléré ma réflexion, et m’ont incitée, plus rapidement que prévu, à me réorienter.

4 Quelle a été alors l'orientation de ta recherche ?
Mes valeurs propres étaient quelque peu bousculées dans le système de santé actuel.
Des situations de « non alignement » ne sont pas saines et ne peuvent être pérennes.
J’avais besoin de retrouver un alignement personnel et une cohérence interne maximale pour diffuser le meilleur de moi-même au niveau professionnel.

Ainsi, le bénéfice final en revient tout autant au professionnel qu’aux personnes qu’il accompagne.

5 Tu as suivi une formation pour une profession de coach. Quelles découvertes as tu faites en suivant cette formation? Qu'est ce qu'elle t'a apporté de nouveau?

EN tant que coach, nous partons d’une situation présente que le client voudrait voir changée ou améliorée.
Le coach va dans un premier temps accompagner son client dans l’identification, et l’énoncé d’un objectif, puis au fur et à mesure des séances, ils vont ensemble travailler à « comment faire pour l’atteindre ? ».

La profession de Coach m’a séduite par plusieurs aspects :
•    Ecoute et disponibilité
•    Approche résolument positive
•    Accompagnement constructif et très concret

J’ai découvert des professionnels très investis, attentifs et soucieux d’accompagner les personnes dans leur problématique, ou leurs objectifs de vie, et très respectueux du rythme que les personnes voulaient elles-mêmes y donner (ou étaient à même de donner).
De plus, ces professionnels, semblaient  vivre en accord avec elles-mêmes et avec leurs valeurs. J’ai fait un lien avec leur statut « d’indépendants », et d’éloignement d’avec les tensions et pressions institutionnelles,
Cela m’a ouvert d’autres perspectives et a eu comme un effet de libération.

6 Quelle relation s'est établie entre ta précédente pratique professionnelle et la nouvelle approche dans laquelle tu es entrée ?
Ma nouvelle fonction me semble être la continuité et l’aboutissement de ce que j’ai toujours cherché à apporter en tant que professionnelle.
Je vois dans mes expériences antérieures des étapes que je pourrais qualifier « de préparation et de formation ».
Nos différents parcours professionnels, nos expériences de vie, nos formations…. sont autant d’éléments qui constituent les facettes d’un professionnel. C’est pourquoi  l’accompagnement en Coaching peut être très différent d’un coach à un autre.   

En ayant une approche de Coaching, je passe de structures fixes et organisées, à un fonctionnement en libéral et structure mobile.
Mon accompagnement de Coaching vise à rendre les personnes « acteurs »de leur vie, alors que dans mon expérience précédente en structures « d’urgence » à visée curative, ces personnes étaient plus « passives », parce que encore choquées.
Je passe ainsi d’un objectif « to cure » à un accompagnement « to care ». Il s’agit maintenant d’impulser, dynamiser les personnes afin qu’elles soient le plus possible « acteur de leur vie ».
Dorénavant, au curatif, se rajoute le préventif, tant en ce qui concerne la personne directement concernée que son entourage.

Il s’agit pour moi d’aider les personnes à passer du   « Pourquoi ? » à un  « Pour en faire quoi ? » et « Comment le faire ?».

Réseaux sociaux

facebooktwitterrss